Postures de travail

Cabinet d'Ostéopathie Cédric Dumesge

07 50 41 55 22

31 avenue Albert Perrault 94370 Sucy en Brie

Ostéopathe pédiatrique Ostéopathe nourrissons Ostéopathe bébé Ostéopathe Plagiocéphalie Ostéopathe Reflux Ostéopathe colique Ostéopathe femme enceinte Ostéopathe sportif consulation ostéopathie en urgence domicile Ostéopathe sciatique mal de dos Ostéopathe Sucy en Brie Ostéopathe Saint Maur des Fossés Ostéopathe Noiseau Ostéopathe Ormesson sur Marne Osteopathe Limeil Brévannes Osteopathe Bonneuil Ostéopathe Chennevières sur Marne Ostéopathe Champigny sur Marne Ostéopathe Le Plessis Trévise Ostéopathe Pontault Combault Ostéopathe La Queue en Brie

https://plus.google.com/u/0/114017627499116481410

Postures de travail

 

Il est nécessaire de bien comprendre que la position de travail est un des facteurs les plus importants dans le développement des pathologies ostéo-articulaires à type de torticolis ou de lumbago.

Aussi quelques précautions ne sont pas inutiles…

 

Devant l’ordinateur

L’écran doit être placé dans un angle de 10 à 30 degrés sous la ligne de visibilité directe (c'est à dire lorsque que vous regardez horizontalement devant vous).

 

La chaise doit être impérativement réglable en hauteur, et permettre une inclinaison en avant et en arrière d'environ 10-20 degrés.

 

Alors voici quelques conseils simples, à mettre en pratique pour éviter ces gènes :

 

1. Dégagement pour les genoux et les pieds. Cuisses parallèles au sol.

2. Hauteur du fauteuil pour avoir les jambes à 90 degrés à la hauteur des genoux.

3. Dégagement à l'arrière des genoux.

4. Dossier du fauteuil réglé pour épouser la forme naturelle du dos.

5. Appuie-bras doivent supporter les coudes sans relever les épaules.

6. Coudes au même niveau que le clavier.

7. Poignets en position neutre.

8. Distance oeil-écran : environ une longueur de bras.

 

Pour soulever une charge

 

A gauche mauvaise posture, à droite bonne posture

Bonne posture pour soulever une charge à terre

A gauche la mauvaise posture, à droite la bonne

Comment conduire de façon prolongée sans ressentir de douleur au dos ?

 

Rester assis au volant de façon prolongée avec un dos fragile ou même déjà douloureux peut se transformer en véritable calvaire.

 

Pour atténuer ces souffrances et/ou éviter les douleurs musculaires, testez les quelques règles toute simples qui suivent :

 

1.Pour rentrer ou sortir de votre véhicule, mettez bien vos genoux en face du trottoir, et pivotez avec votre bassin. Cela demandera beaucoup moins d’efforts à votre dos.

 

2.Réglez bien l’inclinaison de votre siège : à l’idéal, vos épaules doivent être collées au dossier, et votre bas de dos au bas du dossier. Ainsi, votre colonne formera un angle droit, vous vous tiendrez droit, sans contracter vos muscles dorsaux ni votre nuque.

 

3.Assurez-vous que vos rétroviseurs, sont bien réglés afin d’éviter tout mouvement ou torsion.

 

4.Ajustez l'écartement de votre siège : le fait d’utiliser ses pointes de pieds entraîne des crampes ou douleurs sciatiques qui font extrêmement mal. En ayant les pieds collés aux pédales, vous n’aurez pas de raideur nucale ni douleurs lombaires.

 

5.Ajustez si vous le pouvez la hauteur du volant de manière à conduire en gardant les bras souples, et pliés.

 

Si vous sentez une tension ou douleur, essayez de tirer vos bras vers le sol, en les gardant bien le long du corps, les paumes de mains tournées vers l’extérieur. Tout en effectuant cela, votre tête devra chercher à toucher le plafond de votre voiture. C’est un mouvement qui détendra vos cervicales, et votre nuque, et ne contractera pas vos muscles.

La sciatique peut se combattre avec des pauses, et quelques pas.

 

Le fait de marcher élimine ses contractures qui vous tiraillent le bas du dos, les fesses, jusqu’aux talons.

 

Si vous devez, pour de multiples raisons, rester longtemps assis dans votre véhicule, il est conseillé de garder le dos bien droit, de plier le genou gauche pour le poser sur votre cheville droite. Au bout de quelques secondes, une minute maximum, vous pourrez changer de côté. Le genou droit plié, vous passerez votre jambe droite sur la gauche, et la poserez sur votre cheville gauche.

Le respect de ces quelques principes simples et accessibles à tous ne pourra pas vous faire de mal, et risque même de vous réconcilier avec la conduite prolongée...!

© Copyright tous droits réservés - 2018

Cédric Dumesge - Mentions légales